A l’occasion de la première session de formation X-TechLab, un béninois a pour la première fois résolue la structure d’une molécule au Bénin. il s’agit du Docteur Hyacinthe AGNIMONHAN; nous lui avons posé quelques questions pour vous!

X-TechLab: Dr AGNIMONHAN vous êtes docteur en Chimie et avez participé en mai dernier à la première session de formation aux techniques de rayon X organisée par X-TechLab en partenariat avec Sèmè City et depuis on ne parle que de vous dans le laboratoire ; pourquoi êtes-vous devenu une star ?

Dr AGNIMONHAN : Une star parce que nous avions été le premier béninois à faire sa résolution d’une molécule au Bénin !! Au fait, lors de la formation de mai organisée par X-TechLab en partenariat avec Sèmè City, nous avons résolu la structure de l’une de nos molécules ; chose qui n’était pas gagnée d’avance. Car, il fallait pour cette résolution, avoir fait une bonne recristallisation de la molécule et aussi un bon choix du cristal.

X-TechLab: En quoi est ce que vos résultats sont si exceptionnels ?

Dr AGNIMONHAN: les résultats sont si exceptionnels dans la mesure où la molécule résolue est une nouvelle qui n’a jamais été synthétisée à notre connaissance. Elle a été synthétisée au Bénin dans le Laboratoire de Chimie Organique Physique et de Synthèse du département de Chimie /Fast+/ UAC. Certes, elle a été caractérisée par des analyses spectrométriques ; mais il nous fallait une résolution de sa structure cristalline afin d’avoir des informations fondamentales pour une exploration de ses activités pharmaceutiques.

X-TechLab: Qu’est-ce que résoudre la structure d’une molécule ?

Dr AGNIMONHAN: La résolution d’une molécule consiste à la détermination de sa structure cristalline c’est-à-dire connaitre les paramètres de sa maille, son groupe d’espace, la position des atomes dans la mailles, autrement dit sa structure tridimensionnelle.

X-TechLab: Quel est le nom de la molécule que vous avez résolue ?

Dr AGNIMONHAN: Cette molécule est un thioamide, notamment un dérivé de phényl(morpholino)méthanethione. En nomenclature Systématique elle est nommée : acide 4-(morpholin-4 ylcarbonothioyl)benzoïque

X-TechLab: Pourquoi a-t-on besoin des techniques de rayon X pour résoudre la structure d’une molécule ?

Dr AGNIMONHAN: La technique de rayon X est l’une des méthodes les plus utilisées pour obtenir les informations cristallographiques d’une molécule.

Le principe consiste à utiliser un faisceau de rayon X qui rencontrant un cristal, est renvoyé dans des directions spécifiques déterminées par la longueur d’onde des rayons X, les dimensions et l’orientation du réseau cristallin. Par la mesure des angles et de l’intensité des rayons diffractés, il est possible d’obtenir les dimensions de la maille cristalline, son groupe d’espace, son image tridimensionnelle de la densité électronique permettant ainsi de former le motif cristallin de la molécule.

X-TechLab: Quel est l’impact de cette prouesse ?

Dr AGNIMONHAN: Saviez-vous que l’aspirine peut par exemple se cristalliser sous au moins trois (03) formes polymorphes aux propriétés différentes comme la vitesse de dissolution et l’activité biologique du médicament. De ce fait, on peut synthétiser de l’aspirine qui pourrait ne pas avoir les propriétés antalgique et anti-inflammatoire recherchées si ce dernier ne se cristallisé pas dans le groupe d’espace qui lui confère ces propriétés.

La résolution de notre molécule a permis de mettre à la disposition du monde scientifique toutes les informations nécessaires pour une exploration de ses activités biologiques.

X-TechLab: Quel a été votre sentiment ? quel sont vos appréciations du partenariat entre Sèmè City et X-TechLab ?

Dr AGNIMONHAN: Mes sentiments sont des sentiments de joie d’avoir eu cette grâce pour résolution de la molécule permettant ainsi de révéler au grand public que les jeunes chercheurs béninois sont capables si les moins et les équipements existaient.

Le partenariat entre Sèmè City et X-TechLab doit se situer dans le cadre d’un mariage forcé à maintenir. Car cela nous a permis non seulement d’avoir une formation en cristallographie et la technique de diffraction à rayon X (de façon pratique), mais aussi permettra à impulser le développement de la recherche scientifique à travers son projet de cyclotron africain.

X-TechLab: Pour vous quelle est la prochaine étape ?

Dr AGNIMONHAN: La prochaine étape est d’une part de faire un docking de cette molécule c’est-à-dire une modélisation moléculaire qui permettra de prédire le ou les structures des complexes formés entre la molécule (active) et une protéine, notamment sur l’enzyme MGL (Monoacylglycérol Lipase) et FAAH (Fatty Acid Amide Hydrolase), d’une part et d’autre part sur d’autres cellules cancéreuses.

L’inhibition de MGL et FAAH a un effet bénéfique dans les phénomènes physiopathologiques tel que la douleur, les maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer dont des études antérieures ont montré l’activité intéressante de cette famille de composés sur ces enzymes.

De plus, explorer de nouvelles approches de synthèses qui pourront influencer la structure cristalline et dont obtenir si possible d’autres formes polymorphes de cette molécule pour une exploration d’activité biologique.

X-TechLab: Avez-vous une exhortation à l’endroit des autorités béninoise ?

Dr AGNIMONHAN: Avant d’exhorter les autorités, permettez-moi de les remercier pour des initiatives permettant d’impulser le développement de la recherche scientifique. Nous les exhortons à continuer sur ce lancé et surtout de ne pas léser sur les moyens et les appareillages permettant aux chercheurs d’impacter le développement du pays par leurs travaux scientifiques.

X-TechLab: Avez-vous des personnes à remercier ?

Dr AGNIMONHAN: Mes remerciements vont d’abord à l’endroit du Chef de l’Etat pour sa Vision de voir le Benin Grand sur le plan de la recherche Scientifique.

Nous tenons personnellement à remercier les coordonnateurs de la plateforme Sèmè City, X-TechLab, permettons-nous de citer particulièrement le Prof Thierry d’ALMEIDA et le Dr Marielle AGBAHOUGBATA.

Merci aussi à l’équipe des formateurs du Prof Claude LECOMTE et mes collègues de cette première session,

Nous ne pouvons pas finir cette interview sans remercier les membres de notre équipe de recherche du LaCOPS dont les travaux ont abouti à la synthèse de cette molécule. Toutes mes reconnaissances aux :

  • Professeur Georges Coffi ACCROMBESSI
  • Professeur Fernand GBAGUIDI
  • Professeur Salomé KPOVIESSI
  • Professeur Eléonore YAYI (ministre de l’Enseignement Supérieur)
  • Professeur Léon AHOUSSI AKANNI

X-TechLab: Merci infiniment Dr AGNIMONHAN pour la disponibilité!